31 mars 2023

Salon de l'agriculture 2023 : les AMAP interpellent les citoyen·nes sur l’agriculture

En AMAP, on cherche régulièrement à toucher de nouvelles personnes pour avoir des citoyen·nes nombreux aux côtés de nos paysan·nes. Mais les idées manquent parfois pour les aborder. Alors, à l'occasion du salon de l'agriculture, plusieurs amapien·nes ont testé des animations pour faciliter l'interaction et interpeller les citoyen·nes !

Cette année encore, la ville de Paris a invité le Réseau AMAP IdF et les autres partenaires d'Abiosol sur son stand du salon international de l'agriculture. Avec plusieurs bénévoles très motivé·es, nous avons décidé d'interpeller les visiteur·euses pour représenter et faire (re)découvrir l'agriculture paysanne dans un espace où elle est bien souvent absente. Pour aller plus loin que la simple présence derrière un « mange debout » avec quelques flyers, nous avons construit plusieurs animations pour faciliter les interactions.

La cocotte contre-attaque !

Pour faciliter le premier contact avec des passant·es, munissez-vous d'une cocotte en papier. Le petit clin d'œil à l'enfance étonne... et ils se prêtent facilement au jeu.
Le choix des questions inscrites dans la cocotte a son importance : il faut les adapter au sujet qu'on souhaite approfondir et au public qu'on pourra croiser, quitte à avoir deux cocottes différentes avec une version pour des novices et une autre pour les plus aguerris.

Sur le salon de l'agriculture, nous avons réalisé une première cocotte sur l'évolution de l'agriculture et la dynamique d'installation et une deuxième sur le salaire, les dépenses, les investissements, et le temps de travail des maraîcher·ères en AMAP.

Modèles à télécharger :

La brigade mobile : une question et beaucoup d'échanges

Inspirée du porteur de parole, cette animation est simple : aller à la rencontre de passant·es avec une question qui nous interpelle et recueillir leur ressenti sur le sujet. L'objectif de cette animation n'est pas de convaincre son·sa interlocuteur·rice, ni de lui transmettre un savoir, mais bien d'échanger. Il faut adapter une posture de curiosité plutôt que militante.

La difficulté principale réside dans le choix de la question. Il faut qu'elle surprenne et que les gens aient envie d'y répondre. Si la question n'amène pas de complexité, les réponses risquent d'être trop générales. Une fois que la personne formule des premiers éléments de réponse, il s'agit de la relancer en essayant de tirer avec elle les fils pour approfondir la réflexion.

Dans notre expérimentation, les bénévoles se sont séparés en deux groupes de trois avec des questions différentes. Cela nous a permis de constater que la question « L'agriculture, c'était mieux avant ? » a suscité davantage d'échanges que « On dit souvent que l'alimentation coûte trop cher, qu'en pensez-vous ? ».

Pour en savoir plus sur le porteur de parole : on vous conseille de regarder cette vidéo

S'appuyer sur des chiffres pour alimenter les échanges

Pour aider les bénévoles dans leurs échanges, une fiche ressources a été élaborée avec des données sur la dynamique d'installation agricole, l'évolution du modèle AMAP, l'agriculture en général et en Île-de-France et sur l'évolution de la demande en circuits courts.

Fiche à télécharger

  • La fiche ressources sur l'installation agricole, les chiffres du mouvement des AMAP, l'agriculture et les réponses aux questions des deux modèles de cocottes.

Une formation pour découvrir d'autres outils d'animation pour aller à la rencontre des citoyen·nes dans l'espace public

Le samedi 15 avril de 10h à 16h à Montreuil, le Réseau AMAP IdF organise une formation pour partager vos expériences d'animations, découvrir des techniques et outils d'animation dans l'espace public mais surtout les mettre en pratique.

Pour vous s'inscrire c'est ici !

 

Par Astrid, salariée du Réseau AMAP IdF

À voir aussi

Les prochains rendez-vous

Les prochains rendez-vous

Nos formations, ateliers, évènements, ainsi que ceux de nos partenaires... Retrouvez ici toutes nos prochaines dates !