30 juin 2021

Quel bilan pouvons-nous tirer de notre plaidoyer pour l’agro-écologie dans le cadre des élections régionales ?

S’achève ici la campagne pour les élections régionales 2021. Depuis de nombreuses années, le Réseau des AMAP en Ile-de-France s’engage dans toutes les élections en adaptant son plaidoyer en fonction de l'échelon territorial (régionales 2015, présidentielle 2017, européennes 2019, municipales 2020), afin de défendre l'agro-écologie et les circuits courts auprès des décideurs (voir aussi nos futures orientations ici). Cet engagement prend différentes formes selon les scrutins. Un « court » bilan sur notre engagement pour cette campagne de 2021 s’impose.

Les 5 axes pour le développement de l’agro-écologie.

Ce document rend visible le travail des structures membres d’Abiosol, sur l’installation de paysan·ne·s en Île-de-France. Il remet au centre du débat les leviers possibles de la région pour relocaliser en Île-de-France une partie de son alimentation (fruits, élevages, légumes et légumineuses notamment). Ils fixent quelques grands caps qui permettraient à l’Ile-de-France de redevenir une région agricole diversifiée, plus autonome, nourricière, avec des fermes pérennes en agriculture biologique.

La formation citoyenne sur les compétences régionales

Nous avons organisé deux formations sur les compétences de la région sur les questions agricoles et alimentaires. Le contenu de la formation a été élaboré avec Terre de liens Ile-de-France avec qui nous construisons nos campagnes de défense de l’agro-écologie en Ile-de-France.

La première a eu lieu le 13 mars et avait mobilisé une trentaine de participant·e·s provenant de toute la France (nous en avions déjà rédigé un premier bilan, ici). La seconde cession devait avoir lieu le 5 juin (en ligne également) et devait davantage porter sur le décryptage des programmes des listes franciliennes (sur les questions agricoles et alimentaires). Le très faible nombre d’inscription nous a contraint à l’annuler. L’absence de participant·e·s témoignait déjà d’un désengagement qui, 20 jours plus tard, a pris la forme d’une spectaculaire abstention.

Ces deux volets de formation permettaient de présenter les compétences de la région, leur marge de manœuvre pour le développement de l’agriculture biologique, l’accessibilité de l’alimentation et permettait in fine, de créer du débat sur l’avenir de l’agriculture francilienne.

Les demandes relatives à la formation citoyenne restent nombreuses. Nous continuerons donc à proposer des décryptages et du contenu pour se former sur les politiques publiques agricoles et alimentaires. Nous nous interrogeons toutefois, sur la manière la plus pertinente de relancer une dynamique de mobilisation lors des scrutins.

Les visites de fermes

Dès le mois de mars, nous avons invité les listes à des visites de fermes en AMAP. En organisant ces rencontres, les candidat·e·s pouvaient observer les conditions de production spécifiques aux fermes en AMAP et échanger avec nos associations et avec les paysan·ne·s, sur les difficultés liées à l’installation et au maintien des fermes en Ile-de-France. A l’occasion de ces visites nous prévoyions de débattre avec les listes de leur programme et de présenter nos 5 axes pour le développement de l’agro-écologie en Ile-de-France.

Sur les 5 listes invitées, une seule s’est effectivement déplacée sur une ferme en Essonne. Deux listes ont accepté d’avoir une discussion de fond avec nous (en visio) et deux listes n’ont pas donné suite à nos propositions.

L’organisation d’un débat public

Le débat public a constitué un moment clé dans notre campagne. Au regard de la faible mobilisation citoyenne qui se dessinait et de la difficulté à mobiliser les AMAP (qui se battaient déjà avec les restrictions sanitaires pour maintenir les distributions), nous avons décidé de concentrer nos efforts sur la « visibilisation » des compétences régionales en matière d’agriculture et d’alimentation.

Nous voulions que les citoyen·ne·s connaissent mieux la vision des candidat·e·s sur l’agriculture, mais aussi que l’agro-écologie (la protection des terres agricoles, le maintien en bio, l’installation des paysan·ne·s, l’accessibilité alimentaire en bio) deviennent des sujets de campagne.

Pour l’organiser, nous avons rapidement constitué un collectif d’organisation plus large (Les Ami·e·s de la confédération paysanne, le Groupement des Agriculteurs Bio d’Ile-de-France (GAB), la Confédération Paysanne et Terre de Liens Île-de-France), qui travaillaient déjà ensemble dans le cadre de la campagne organisée par La Plateforme pour une autre PAC.

Deux journalistes, Cécile Chevallier (Le Parisien) et Amélie Poinssot (Médiapart), ont animé le débat et ont fait remonter les questions des internautes. Le débat a été suivi en direct par plus de 400 personnes pendant les deux heures de streaming. Aujourd’hui, nous dépassons les 3000 vues et 200 commentaires, ce qui est pour un débat politique territorialisé et spécialisé, une réussite.

Les échanges ont été riches et deux heures n’ont pas suffit pour balayer l’ensemble des sujets. Le grand nombre de visionnage montre aussi que l’intérêt pour l’agriculture paysanne et la relocalisation de la production alimentaire est un sujet qui mobilise les citoyen·ne·s.

Ce débat a permis de connaitre les positions des listes sur le triangle de Gonesse, la ligne 18 (plateau de Saclay), Grignon, l’installation des paysan·ne·s, le maintien en bio et les moyens pour l’agriculture biologique. La difficulté sera bien sûr de suivre ces annonces, par la majorité mais aussi par les votes des oppositions.

Une analyse collective des positions (plus ou moins réalistes sur les sujets) et leurs déclinaisons opérationnelles, sera proposée dans les prochains mois, afin que nous attaquions la rentrée 2021 avec des revendications qui s’inscriront dans le prolongement direct de ce débat filmé. Nous traçons ainsi notre Histoire.

Pour regarder le débat, cliquez sur la vidéo ci-dessous :

Nos demandes d’engagement

Certaines organisations du collectif souhaitaient que les candidat·e·s s’engagent plus explicitement. Nous leurs avons soumis un document d’engagement. Les réponses sont disponibles sur notre site ici et ci-dessous en vidéo :

Au moment de la communication de la vidéo, nous avons reçu des mails de votre part. Certain·e·s d’entre vous ont estimé que cette démarche relevait d’une consigne de vote, quand d’autres nous remerciaient pour la démarche d’interpellation.

Rappelons simplement que nous sommes strictement indépendants des partis politiques. Notre objectif était de rendre compte factuellement des échanges et des engagements que nous avons eu sur les enjeux relatifs à l’agro écologie… et d’appeler à voter (tout court). Pour chaque campagne nous défendrons l’agriculture paysanne, citoyenne et biologique.

Quelle suite ?

Pour finir sur ce bilan nécessairement parcellaire et imparfait et avant de passer à un commentaire plus approfondi des évènements eux-mêmes, nous voulons vous présenter deux pistes de réflexion.

Le débat public a été une réussite parce qu’il a été construit avec différents acteurs impliqués dans le développement l’agriculture paysanne et biologique francilienne. Ces acteurs ont des compétences et des champs d’action différents, c’est ce qui a fait notre force. Ce débat s’est également inscrit pendant une mobilisation des paysan·ne·s bio pour s’opposer à la baisse des aides « au maintien » pour les agriculteurs bio (en savoir plus ici) et pour lutter en faveur d’une autre PAC. L’articulation des deux dynamiques a donné de la force à des structures qui pèsent peu dans le débat public lorsqu’elles restent seules.

Enfin, l’autre réflexion que nous pouvons tirer à chaud, c’est que nos structures qui ont un petit peu plus de poids aujourd’hui, doivent absolument s’appuyer sur leurs expériences interstitielles propres, pour investir et créer de nouveaux horizons. Car c’est ainsi que nous ferons mouvement.

Par Ariane, salariée du Réseau AMAP Ile de France

À voir aussi

Les prochains rendez-vous

Les prochains rendez-vous

Nos formations, ateliers, évènements, ainsi que ceux de nos partenaires... Retrouvez ici toutes nos prochaines dates !