28 fév 2022

Parler démocratie alimentaire au Salon de l'Agriculture, c'est possible !

« Nous produisons, Nous mangeons, nous décidons » : Ouvrons le débat !

La Plateforme Pour une autre PAC a coordonné un travail commun avec une trentaine d'organisations paysannes, environnementales et de la solidarité internationale pour faire parler des enjeux agricoles et alimentaires dans le cadre de la campagne présidentielle et législative.
Ce collectif d'organisation « Nous Produisons, Nous mangeons, Nous décidons »  a comme objectif d'alerter les candidats qui circulent au salon de l'agriculture sur la situation critique pour l'agriculture et l'alimentation. Il vise surtout à rendre visible la diversité des solutions et des possibles auprès des visiteurs.

Sur le stand, se trouve la « une » (fictive) d'un journal, le lendemain du second tour. Cette Une, en libre-service sur le stand, permet de démarrer la discussion avec les équipes de campagnes mais surtout avec les nombreux visiteurs qui circulent et s'interrogent.
Les équipes de la Plateforme Pour une autre PAC rappellent les enjeux critiques : « le monde paysan a continué de sombrer : le nombre de fermes et de paysans a diminué drastiquement, le droit des citoyens à une alimentation choisie et de qualité a été bafoué et le modèle agro-industriel actuel a continué de peser sur le climat, la biodiversité, les animaux d'élevage et les agricultures des pays du Sud. »

 

Le Réseau AMAP IdF avec le Miramap au Salon !

Sur le stand de la Plateforme Pour une autre PAC, le Réseau AMAP IDF avec le MIRAMAP (Mouvement interrégional des AMAP) organisent deux actions pour favoriser le débat entre citoyen·nes-mangeur·euses et citoyen·nes-paysan·nes :

  • Le dimanche 27 février, les visiteur·euses ont pu échanger avec des paysan·nes sur le parcours à l'installation. Les questions ont été nombreuses pour nos paysans ·nes ambassadeur·euses venu·es du Havre, du Centre Val de Loire, de l'Aube et de l'Île-de-France : Reprise d'une ferme ? Transmission ? Rentabilité du bio ? Accès aux terres ? Formations ? Quels sont les obstacles à l'installation, les leviers ? Comment pérenniser sa ferme ? Et les AMAP dans tout ça ?


Les échanges étaient chaleureux et spontanés ! Nous avons pu discuter avec de nombreux·euses citoyen·nes, éloigné·es des AMAP et aborder des questions difficiles telles que : le revenu, la transformation d'une ferme, le coût et l'accès au bio, la solidarité avec les paysans en cas d'aléas climatiques.

  • La deuxième action a lieu le 1er mars avec l'organisation d'une table ronde « Place et poids des paysans et des mangeurs dans les instances agricoles et alimentaires : Quels premiers pas vers une démocratie alimentaire ? »
    Florent Sebban, paysan et porte-parole du MIRAMAP, animera les échanges.
    Les intervenants sont :
    - Moussa Alawieh, Yseult Delgeon, Paysan·ne·s en AMAP,
    - Sandrine Le Feur, députée du Finistère
    - Lucile Leclair, journaliste et autrice ("Hold-up sur la terre »)

La démocratie alimentaire : Au cœur des élections législatives ?

Après le Salon de l'Agriculture, le Réseau AMAP IdF continuera d'explorer ce thème de la démocratie alimentaire pour les élections législatives, avec Terre de liens Ile-de-France. Nous vous proposerons bientôt d'organiser des débats avec les candidats aux élections législatives.

Au menu : comment mieux réguler l'accès au foncier agricole pour faciliter les installations ? Comment favoriser le débat sur l'agriculture biologique ? Comment favoriser la transparence dans les instances agricoles ? Quelle implication des citoyens dans les instances agricoles ? Comment les citoyens peuvent accompagner la transition agricole et alimentaire ?

A suivre très vite sur notre site internet, nos réseaux sociaux (Twitter, Facebook et Instagram) et dans nos mailings.


Par Ariane, salariée du Réseau AMAP IdF

 

À voir aussi

Les prochains rendez-vous

Les prochains rendez-vous

Nos formations, ateliers, évènements, ainsi que ceux de nos partenaires... Retrouvez ici toutes nos prochaines dates !