30 mars 2022

La météo des champs

Ce mois-ci, la météo des champs file d'une part à Montigny-le-Guesider en Seine-et-Marne, sur la ferme des André où céréales, maraîchage et apiculture se côtoient, et d'autre part, à Périgny dans le Val-de-Marne, chez Stéphane en maraîchage diversifié !

Coté Seine-et-Marne

Valérie et Jean-François ont repris la ferme familiale "la Belle épine" en 2005. En 2018, ils ont décidé de passer les terres en bio. Guillaume, leur fils, qui travaillait chez un apiculteur, a voulu s'installer sur la ferme en avril 2019. Valérie et Guillaume s'occupent de développer l'atelier maraîchage bio diversifié notamment en commercialisation AMAP depuis plus d'un an et demi. Aurélien, le deuxième fils de la famille a pour projet de rejoindre la ferme. Ce sont 2,8 hectares qui sont pour le moment dédiés au maraîchage bio sur des terres argilo-limoneuse.

Comment ça va dans les champs après une année d'installation ?

Il n'y a pas de doute, quand on écoute la famille André, ce début de saison n'a rien à voir avec l'année dernière. En janvier 2021, ils finissaient de monter leur serre de 2000 m2, d'installer l'irrigation en février, le bassin de stockage d'eau… et ils géraient les cultures en même temps !
Cette année, l'activité reprend doucement, mais presque pas assez au goût de Valérie. Les semis sont faits… ils attendent au chaud sous la petite serre à plants qui déborde. Les planches sont prêtes à accueillir les choux, courgettes… « ça ne sert à rien d'aller plus vite que la nature ». Guillaume a hâte qu'il pleuve un peu pour pouvoir continuer le travail sur sol !

Et le moral, ça va ?

Valérie, Jean-François et Guillaume ont pris le temps de lever le pied cet hiver et de ne pas travailler les week-ends. Ils ont l'air heureux de reprendre une nouvelle saison !
Guillaume a bricolé des machines qui leur manquaient ! Il coupe/soude/répare des machines de grandes cultures. Il a adapté un semoir pneumatique pour ses planches. Il a découpé une bineuse pour en créer deux, transformé une planteuse à manguet en planteuse pour leurs plants. C'est du recyclage de vieux engins en matériel adapté à du maraîchage diversifié… Impressionnant !


Semoir pneumatique


Comment s'annonce la saison à venir ?

Depuis maintenant un an, les André livrent une cinquantaine de paniers à l'AMAP Trait d'oignon du Perreux-sur-Marne. Ils ont eu de très bons retours et sont très contents de ce partenariat et des échanges ! Ils espèrent qu'au renouvellement en mai, les amapien·nes seront au rendez-vous, pour une première saison. Ce n'est pas leur seul débouché de commercialisation, mais il y a des cultures qu'ils ne font que pour l'AMAP : les salsifis par exemple !
La saison s'annonce belle. Ils espèrent réussir les choux rouges, qu'ils ont ratés deux fois l'année dernière. Ils espèrent réduire la pression en chardon en implantant plus d'engrais vert notamment !

Coté Val-de-Marne

Stéphane est installé sur la ferme de Villezanges à Périgny dans le Val-de-Marne, sur une surface de 2 hectares. Il accueille Nicolas, couvé des Champs des Possibles. Il a également un atelier de 500 poules pondeuses.

Comment ça va dans les champs ?

La saison a bien repris. Grâce à la chaleur, Stéphane a démarré pas mal de préparation de sol dehors. Il a commencé à passer un outil pour décompacter le sol et pouvoir semer derrière. Pendant l'hiver, les planches s'étaient un peu enherbées. Il a passé une roto-bêche avec le tracteur, ce qui permet d'enfouir un peu les herbes et décompacter le sol. Comme le temps est étrange, la terre était presque trop sèche en surface et trop mouillée en profondeur. Les oignons de conservation en bulbilles ont été plantés dehors ainsi qu'un semis en graine pour fournir la saison jusqu'à mars 2023. En mars-avril, une bonne partie de la saison se joue !
Sous serre ont été plantés des choux-raves et des choux pointus, ainsi que des carottes primeurs, épinards, betterave, navets primeurs. Ces plantations vont permettre de fournir les paniers de printemps ! Tout cela devrait arriver début mai pour prendre le relais des légumes de garde.

Et le moral ça va ?

Stéphane a le Covid, et continue à travailler… c'est la réalité des entrepreneurs ! Surtout ce mois-ci en maraîchage, il y a énormément à faire. Stéphane cherche un·e salarié·e pour se dégager du temps pour sa famille !
Alors que Stéphane traverse un moment difficile personnellement, les amapien·nes ont été un soutien. Il souligne combien c'est important et touchant, ça participe au bien-être sur la ferme et à faire diminuer le stress pour démarrer la saison.

Comment s'annonce la saison à venir ?

C'est la 6ème saison. Les 5 premières années se sont bien passées même si les dernières ont été éprouvantes ! Il prévoit de réduire à 35 parts avec un potentiel salarié pour moins travailler.. Stéphane est confiant pour la saison à venir malgré les températures un peu bizarres. Il souligne qu'en maraîchage, ils ont de la diversité et des moyens de lutte contre le froid/chaud pour faire face aux changements climatiques. Les 2 amaps avec qui Stéphane est en partenariat sont contentes et soutenantes… Ce qui donne confiance dans la saison à venir !

 

Par Lucie, salariée du Réseau

À voir aussi

Les prochains rendez-vous

Les prochains rendez-vous

Nos formations, ateliers, évènements, ainsi que ceux de nos partenaires... Retrouvez ici toutes nos prochaines dates !