31 août 2021

La recette du mois : Les aubergines en mode lasagnes, au four ou en caviar…le soleil dans l’assiette !

Trois recettes simples pleines de soleil en lasagnes, caviar ou au four, qui sous ces formes, apportent une douceur en bouche légèrement acidulée où l’aubergine est la reine !
A déguster à midi ou au dîner en famille ou entre amis accompagnées d’une salade verte.

Alors à nos fourneaux ! Commençons par couper les aubergines en tranches fines puis dégorgeons-les 30 minutes saupoudrées de gros sel. Ensuite préparons la sauce bolognaise dans une grande casserole : faire rissoler à feu doux des oignons dans de l’huile d’olive – 5 minutes. Ajoutons-y progressivement notre viande hachée et versons le coulis de tomate. Terminons en ajoutant l’assaisonnement : ail, bouquet garni, sel, poivre et piment d’Espelette. Laissons mijoter 30 minutes. Ensuite lavons les tranches d’aubergines pour sortir le sel et séchons-les. Chauffons de l’huile d’olive dans une grande poêle et dorons-y nos tranches de chaque côté. Dressons notre plat : préchauffons notre four à 180°C. Beurrons le fond de notre plat. Plaçons nos premières tranches puis une couche de sauce et saupoudrons de tomme râpée. Répétons cela suivant nos quantités. Terminons par une couche de tomme râpée. Enfournons le plat durant 25 minutes jusqu’à obtenir une belle teinte dorée.

Pour notre aubergine au four : coupons là en 2 dans le sens de la longueur, zébrons la chair avec un couteau en la quadrillant. Tartinons d’une cuillère à soupe d’huile d’olive cette chair. Ajoutons l’assaisonnement : ail haché, romarin ou herbes, sel et poivre. Enfournons le plat durant 25 minutes. A 5 minutes de la fin, saupoudrons un peu de tomme.

Pour notre caviar : cuisons à la vapeur les morceaux d’aubergine réservés ainsi qu’un oignon. Mixons-les avec de l’huile d’olive, une gousse d’ail finement hachée, du jus d’un demi-citron et d’un peu de vinaigre. Ajoutons du sel, poivre et piment d’Espelette.

Tout ou presque est cultivé par Anne Rollin et Florian Gamé.
La ferme produit des légumes mais aussi plusieurs céréales et des légumineuses.

Mais que connaissons-nous des aubergines ?

En fin d’hiver, Anne a commandé et reçu des graines de nos aubergines de semenciers spécialisés dans les variétés anciennes.

Au tout début du printemps, nos graines sont semées dans des petites mottes de terreau humide et placées dans la serre des plants.

Pendant ce temps Anne a réservé une serre entière. La terre y est bien émiettée, mise en butte et recouverte de bâches.

Nos plans sont repiqués dans les trous de la bâche et à fin juin, ils nous annoncent déjà une belle envie de nous régaler : Ils se charpentent d’une tige robuste et pointent des fleurs violettes. Mais gare aux doryphores qui passeront très vite des pommes de terre à nos aubergines pour dévorer ces belles feuilles.

Beau résultat ! – en juillet

Nos plans d’aubergines adorent la chaleur et captent chaque rayon de soleil qui peut-être ardent en juillet et août pour donner un maximum de beaux fruits.
Les différentes variétés produisent des formes allongées ou arrondies. Si la couleur la plus répandue est le violet foncé, des aubergines d’un blanc pur décorent nos paniers.

Et dans nos assiettes !

Loin de nous ces aubergines - telles des battes de baseball – qui ont été dopées tout l’été par un arrosage intensif. Arrosage qui estompe le goût pour devenir insipide !

Nous aurons tout l’été nos aubergines dans notre panier pour les déguster avec cet immense plaisir du goût vrai. Goût qui est donné par cette belle terre nourricière assouplie et fertilisée par quinze années de culture biologique. Alors, soutenons nos maraîchers dont la philosophie est de partager avec nous leur belle récolte où l’arrosage est vécu comme un mal nécessaire mais pas comme un besoin vital !

Par Florent, amapien en Seine-et-Marne et administrateur du Réseau

À voir aussi

Les prochains rendez-vous

Les prochains rendez-vous

Nos formations, ateliers, évènements, ainsi que ceux de nos partenaires... Retrouvez ici toutes nos prochaines dates !