19 déc 2019

Bilan 2019 : Grands projets inutiles franciliens : état des luttes en cours

Alors que la fin d’année approche, penchons-nous sur les luttes citoyennes contre la confiscation des terres agricoles en Ile-de-France, qui ont émaillé l’année 2019 et continueront à occuper l’agenda militant en 2020.

Europacity

L’année 2019 aura été riche en actions et rebondissements dans la lutte contre le projet de mégacentre commercial et de loisirs Europacity, qui était projeté à Gonesse, dans le Val-d’Oise, au nord de Paris. Le 7 novembre l’Elysée a finalement annoncé l’abandon définitif du projet, pressenti depuis septembre. Il aurait bétonné 80 hectares de terres agricoles parmi les plus fertiles d’Europe.

Mais tout n’est pas encore gagné dans la lutte contre l’urbanisation de ces terres. En effet, les travaux de la ligne 17 Nord, le métro du Grand Paris, qui passerait par le Triangle ont été suspendus pour 12 mois par le tribunal administratif de Montreuil mais pas abandonnés. Le Collectif Pour le Triangle de Gonesse (CPTG) mobilisé depuis 9 ans continue donc sa lutte.

Le collectif défend un projet alternatif de transition écologique, le projet Carma (Coopération pour une Ambition Agricole Rurale et Métropolitaine d’Avenir) qui propose la mise en place de « cycles alimentaires sains et durables » en valorisant les ressources du territoire au service de ses habitant·e·s.

Le "Village automobile" de Rambouillet ne verra pas le jour

A Rambouillet, ce sont des citoyen·ne·s regroupé·e·s dans l'association baptisée ADRY (Association pour le Développement d'une Agriculture Durable à Rambouillet et dans le sud- Yvelines) et des élu·e·s écologistes du territoire qui ont réussi à faire annuler un projet de « village automobile » de huit concessionnaires sur 40 hectares de terres agricoles. Cette victoire juridique est l’aboutissement de trois années de combat.
Des démarches juridiques se poursuivent pour pérenniser la vocation agricole de ces espaces encore non-urbanisés. L’objectif est toujours d’installer une exploitation agricole biologique de proximité.

Extension de Roissy

A l’est du Val d’Oise, c’est le projet d’agrandissement de l’aéroport et la création d’un nouveau terminal qui mobilise les citoyen·ne·s. Une quinzaine d’associations dont le Collectif « Non au terminal 4 de Roissy » demandent l’annulation de cet agrandissement au nom de l’urgence climatique. Sa construction censée commencer en 2021, coûterait entre 7 et 9 milliards d’euros et pourrait accueillir jusqu’à 40 millions de passagers supplémentaires par an dès 2037 en sus des 70 millions actuels, augmentant encore les nuisances pour les riverain·e·s et les émissions de gaz à effet de serre. La future aérogare occuperait 167 hectares, sur un espace comprenant l’actuel terminal 3. Sa construction impliquerait de nouvelles liaisons de transport en commun et de nouvelles routes.

> A noter qu’il est encore possible de voter jusqu’en mars 2020 pour le référendum d’initiative partagée relatif à la privatisation d’Aéroport de Paris (ADP).

SuperLocal : pour suivre les luttes en cours

Pour suivre les luttes en cours, en Ile-de-France et ailleurs, plusieurs associations citoyennes viennent de lancer SuperLocal une campagne qui ambitionne de répertorier les luttes contre les projets menacant la nature, la santé et le climat. En cette période pré-électorale, il s’agit aussi d’outiller les électeur·trices pour interpeller les maires et candidat·e·s. Le site recense déjà près de 200 collectifs en lutte contre les grands projets inutiles et il compte inciter les citoyen·ne·s à lancer des campagnes contre les 4800 sites polluants identifiés dans plus de 700 villes.

Le site se veut aussi une « école du militantisme » avec de nombreuses formations et tutoriels pour aider les citoyen·ne·s à se former à la communication, à la levée de fonds, à l’organisation de réunions, à l’accueil de nouveaux·velles bénévoles, à la désobéissance civile.

Des aéroports aux fermes usines en passant par les entrepôts Amazon, le but est de provoquer des rapprochements entre différents réseaux pour imaginer remporter un maximum de batailles locales et faire advenir un autre monde, plus résilient et respectueux des humains et de notre environnement.

Par Noémie, salariée du réseau AMAP IdF

À voir aussi

Les prochains rendez-vous

Les prochains rendez-vous

Nos formations, ateliers, évènements, ainsi que ceux de nos partenaires... Retrouvez ici toutes nos prochaines dates !